Le Géant de Fer : « animated bank » custom

Le géant de fer (« The Iron Giant« ), dessin-animé totalement culte pour moi. Forcément, avec ce robot géant au design tout droit inspiré de la s.f. des fifties, un scénar bien comme il faut… Une très belle gamme de jouets (par Trendmasters) est sortie à l’époque (1999). Zoom sur l’un d’entre eux, modeste tirelire ou fantastique figurine de collection ?

Revoyant, il y a quelques mois, le chef d’oeuvre de Brad Bird, je me suis dit qu’il me fallait absolument un géant de fer dans mes étagères. J’ai vite déchanté en voyant les prix pratiqués sur les sites d’enchères. D’autant que les joujoux se trouvent essentiellement aux Etats-Unis. Et puis un jour, je vois la « animated bank« . Une tirelire donc, où le géant est assis sur un monticule de casse auto. L’annonce précise que le bras, normalement animé (il se lève vers la gueule pour y déposer les pièces quand on appuie sur un bouton) ne fonctionne plus. J’ai été le seul à déposer une enchère et le robot a donc traversé l’Atlantique pour se retrouver chez moi, à un prix tout doux.
the iron giant trendmaster animated bank customQuelques coups de peinture pour le rendre plus métallique, moins jouet, définitivement steam punk… et voila ! Autre truc que je me suis empressé de faire : le désolidariser de son socle pour pouvoir le mettre debout et profiter de ses 40 cm.
the iron giant trendmaster animated bank customEt hop ! Un peu de boulot quand même. Le robot n’est pas du tout mais alors vraiment pas prévu pour ça au départ. Une fois toute la mécanique dans le socle retirée, j’ai constaté qu’il manquait une partie du postérieur (dernier tiers 1/3 du bassin), que j’ai du reconstituer avec mes petits doigts. Hogarth, le petit garçon, est fixé sur le genou droit. Je lui ai bien évidemment rendu sa liberté. Autre détail : les articulations des genoux et des hanches sont à la base absolument molles. En l’état, le robot ne pouvait pas tenir debout. J’ai donc bricolé pour les rigidifier (j’ai grossi les axes de rotation). Des efforts qui valaient vraiment le coup, nan ?
the iron giant trendmaster animated bank customLorsqu’on lève le bras du géant, il ouvre la gueule.
the iron giant trendmaster animated bank customJ’ai eu également envie de garder ses fonctions « son et lumière« . J’ai lui ai donc délicatement inséré un connecteur dans le séant…
the iron giant trendmaster animated bank customJe peux donc toujours le relier à sa base…
the iron giant trendmaster animated bank custom…et profiter du festival son (quelques phrases de la douce voix de Vin Diesel, du genre « crunchy, delicious !« ) et lumière (en appuyant sur le bouton au milieu de la base).
the iron giant trendmaster animated bank customUn superbe dessin-animé. Un de mes préférés. Le design très vintage est superbe, et le scénar n’a rien a envier à un bon Spielberg. La relation entre le petit Hogarth et le robot rappelle d’ailleurs très fortement Eliott / E.T.. J’adore également, entre autres très chouettes moments, le clin d’oeil à Superman… l’homme d’acier ! Le géant de fer est adapté d’un roman de Ted Hughes, « The Iron Man ». Avant de devenir dessin-animé, Pete Towshend, oui oui, le guitariste des Who, en a fait un opéra rock ! Brad Bird, dont c’est le premier long métrage, avait longtemps officié comme animateur sur The Simpsons. Il a ensuite rejoint Pixar, et réalisé notamment Ratatouille et Les Indestructibles.
the iron giant trendmasters animated bank customJ’ai rebouché tous les trous de la base (ceux qui la reliaient aux pieds du robot) sauf la fente à pièces, à l’arrière. Ca reste donc toujours une tirelire… D’ailleurs tiens, envoyez-moi des sous, plein ! ;)
the iron giant trendmasters animated bank customEt si on le comparait à un Goldorak (High Dream) sensiblement à la même échelle ? Ca donne ça. Review de cet autre géant d’acier prochainement.
the iron giant trendmaster animated bank customUn petit géant de fer d’une dizaine de centimètres, qui je crois était livré en promotion du DVD. Lui, il se trouve très facilement. Figurez-vous que j’ai également réussi à dégoter LE jouet ultime à l’effigie du robot. Pas pour rien d’ailleurs qu’il se nomme « Ultimate Iron Giant« , ce petit monstre de 50 cm ! Images dès qu’il arrive de chez ma belle sœur américaine adorée !
Allez, on termine avec quelques belles illustrations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *