Le palais de Jabba

Jabba, un personnage de poids dans Star Wars. Mélange de crapaud géant et du chat d’Alice au pays des merveilles, le Hutt a le charme peu ragoutant des very bad boys que l’on aime détester. Son palais, sur Tatooine, est à la mesure du propriétaire : grouillant de raclures. Les pires bandits de la galaxie s’y retrouvent pour trouver des contrats juteux et profiter de spectacles croustillants. Après le set « Hoth » de la dernière fois, voici mon étagère consacrée au non moins chaud bouillant Jabba et sa clique bigarrée.

(cliquez sur la photo pour zoomer)

Luke Kenner Star Wars toys

On est au début du Retour du Jedi. Luke vient négocier auprès de Jabba la libération de Solo qui commence sévèrement à se les geler dans son bloc de carbonite. Aux côtés du jeune Jedi : 8D8, robot de torture, Malakili, le gardien du Rancor et un Jawa certainement en quête de bizness.

vintage toys Star Wars Jabba the Hut

« Boonowa tweepi, ha, ha !!« . Jabba himself, dans toute sa splendeur dégoulinante. J’adore cette grosse figurine, livrée avec son trône (mais sans le matos pour la chicha).

vintage star wars toys kenner

Le bougre frétille de la queue quand on lui fait tourner la tête. Je me demande si Jabba n’a pas travaillé au FMI… La grille  sous le Hutt s’ouvre. Il s’agit de l’arène du Rancor. Plus un clin d’oeil qu’un élément vraiment jouable…

vintage Rancor Star Wars

…pas du tout adapté au gabarit de la dite bestiole en tout cas, qui s’apprête ici à grignoter un garde gamorréen. Voila une autre belle grosse figurine qui fait la joie de tout collectionneur Star Wars qui se respecte ! Les jambes, les bras, les paluches et la mâchoire (actionnable via un bouton) sont articulés. J’adore ce monstre qui fait presque autant pitié que peur (ce qui pour moi est la meilleure définition d’un monstre).

Star Wars toys vintage Jabba palace

Luke s’est bien viandé dans sa négo et s’est retrouvé fissa en tête à tête avec le Rancor (et à cri plus qu’à coeur). Mais ça fait partie du plan. Lando, en garde de Jabba, et Leia, en chasseur de prime (Boushh) ayant réussi à ferrer Chewie sont infiltrés dans la place. J’aime beaucoup les casques amovibles sur ces figurines, sans parler du niveau de détail très honorable.

La garde rapprochée de Jabba. De bonnes têtes de tueurs qui doivent aimer éparpiller façon puzzle. De gauche à droite : Woo0f (qui n’a rien d’un chien, en bon Nikto qu’il est, plutôt reptilien, donc), Ak-rev le Weequay et un autre Nikto mais de physionomie différente, garde de skiff, dont j’ignore le petit nom. Le solo carbonite fait partie de la gamme POTF (Power Of The Force) et non de la gamme « pure vintage » Kenner comme toutes les autres figurines présentées ici.

Star Wars vintage kenner toys

Bib Fortuna, une de mes figurines préférées quand j’étais gosse. Le Twi’lek à beau être le majordome de Jabba, il n’a pas un physique très engageant. « Welcome, bienvenue » ? Pas sûr…

figurines vintage Star Wars Max Rebo

Le gros Jabba, comme notre Gégé naturalisé Russe, est un bon vivant. Il aime bien faire la fête. L’ambiance musicale est assurée par le Max Rebo band ! De gauche à droite : la très sexy Sy Snootles (un grand « oui » pour moi), Max Rebo et Droopy McCool. C’est dommage, Kenner n’a pas sorti la danseuse Twi’lek Oola, qui termine dans la fosse du Rancor après une jolie chorégraphie. On regrette encore plus, au passage, l’absence de Leia en petite tenue. J’imagine qu’il n’était pas question d’émoustiller les petits garçons précoces avec des figurines trop sexy. Dommage.

A la cour de Jabba, bien entendu, des chasseurs de primes. Au 1er plan, le meilleur d’entre eux : Boba Fett, qu’on ne présente plus. Juste derrière lui : Dengar, avec son curieux bandage sur le crâne. Il est dit qu’il sauva Boba des terribles blessures infligées par le Saarlac.

J’ai également placé les figurines de 4-Lom, Zuckuss, Ig-88 et Bossk bien qu’ils n’apparaissent pas, si j’ai bonne mémoire, à la cour de Jabba dans Le Retour du Jedi.

D’autres proches de Jabba bien singuliers. A gauche, derrière Bib, Salacious Crumb, l’animal de compagnie de Jabba. Une vraie petite ordure, avec un rire abominable (j’ai une copine qui a le même, dur). Au centre, Ree-Yees le Gran, contrebandier et chasseur de primes. A droite : Tessek le Quarren, surnommé « Squid Head » (tête de calamar). Il est le comptable de Jabba. L’histoire ne dit pas s’il a fini sa carrière dans une paella.

Une sacrée ménagerie de monstres hein ?

Tiens pour finir on va voir s’il y des spécialistes dans les parages. Ma collection vintage Kenner commence à être plus que fournie, avec pas loin de 80 personnages différents (78 pour être précis). Mais il m’en manque quelques uns. Soit parce qu’ils ne m’intéressent pas trop, soit parce que je les trouve un peu chers. J’en ai identifié deux (il y en a peut être plus) qui auraient eu leur place sur cette étagère. Pouvez-vous les citer ? (en commentaire ici ou sur la page Facebook de JSPS). Les gagnants se verront attribuer un titre de fan premium de JSPS ;)

Une réflexion au sujet de « Le palais de Jabba »

  1. Hello,
    superbe collection! Je suis fan et j’en en avoir autant!!
    Les puristes diront qu’il manque 4 personnages pour être complet:
    Klaatu en version barge du désert (en blanc),
    et 3 personnages quasi inaccessibles : EV9D9, Yak Face et Amanaman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *