Predator ! (ou à raison…)

1987, sur les écrans noirs, une nouvelle créature vient faire mumuse avec les humains. Son hobby, c’est la chasse, et plus les proies sont coriaces, plus elle prend son pied. Nom de code : Predator. Sous la caméra de John Mc Tiernan, et face à Arnold « Dutch » Schwarzenegger, le redoutable alien marque les esprits, et devient vite culte chez les fans de fantastique…

Ma scène préférée ? Quand le chasseur à dreadlocks retire son masque et dévoile sa monstrueuse face de crabe mandibulé. Un superbe design dont Stan Winston avait le secret. Vous voulez voir du démasquage en veux-tu en voilà ?
Le 2e opus, avec Danny Glover et dans le cadre de la jungle urbain de L.A, est presque aussi réussi que le premier. Et quand les 2 aliens les plus redoutables d’Hollywood se rencontrent, ça donne « Alien VS Predator » (2004), mal noté, mais que je trouve assez sympa,  et « Aliens vs Predator – requiem » (2007), un navet total. 2010, c’est le retour aux sources, avec un nouveau Predator sans Alien, et qui s’inscrit dans la continuité du premier opus. Produit par Robert Rodriguez, réalisé par Nimrod Antal (« Armored« ), avec un Adrien Brody qui a fait quelques pompes, le film a reçu un excellent accueil des fans. Certes, l’esprit est parfaitement respecté. Mais peut-être trop. J’aurais aimé un peu plus d’invention. J’ai été un peu déçu donc, un peu frustré. Mais qu’importe, nul doute que le vil rasta crustacé n’a pas fini de chasser dans nos contrées, en espérant pour notre plus grand plaisir !
L’occasion faisant le larron, j’ai donc passé une partie de cet été à réaliser je vous le donne en mille, un masque (dit « bio ») de Predator ! Modèle : Predator 1 (« P1 »). Le « P2 », plus organique et également intéressant en terme de design, ça sera pour la prochaine fois.

Template du bio P1. J’ai imprimé en taille 1/1 pour m’aider.

J’ai commencé par fabriquer une sorte de base avec du carton, pour les proportions.

J’ai ensuite appliqué des bandes de plâtre. C’est la première fois que j’en utilise, et j’ai beaucoup apprécié, c’est très ludique, et on arrive assez bien à modeler à peu près ce qu’on veut ! Pour certaines parties qui demandent plus de précision, j’ai ressorti mon fidèle Plastiroc. Et pour la finition : Putty de Tamya. Pour la peinture, du chrome en bombe, et un mélange de noir, de jaunes et de rouges (même recette ou presque que pour le T-800). Pas impossible que je renforce le côté « battle damaged » un de ces quatre… La grille des yeux, c’est de la moustiquaire métallique achetée au mètre.



Alors bon, soyons réaliste, je suis très content de ce premier masque, mais il est loin d’être parfait. Je pense qu’il est un peu sous-dimensionné par rapport à l’original, et il y a quelques imperfections de proportions  (j’aurais droit à quelques remarques salées si je postais ces photos sur ce forum de grands malades spécialistes. – j’y ai glané de précieuses photos de référence.)


Traditionnelle pose du nouveau venu avec mes autres « bébés »…

Au rayon jouet : deux (superbes) mini bustes Palisades, et deux figurines (7 « )  Mc Farlane et Neca. J’aimerais beaucoup que Hot Toys réédite un Predator « classique » pour complèter cette petite collection…

Prochaines réalisations : déjà bien avancées, elles sont toutes deux en rapport avec Star Wars ! Je vous laisse deviner…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *