Sébastien Carletti, Nos années Récré A2

Sébastien Carletti, l’auteur inspiré de  « Nos jouets 70-80 » et de « Nos années Strange » (interview vidéo JSPS ici, souvenez-vous), nous offre un nouveau cadeau à placer sous notre sapin de geeks nostalgiques : « Nos années Récré A2« . Tout un programme. Interview.

JSPS – Alors comme ça, Sébastien, tu es le fils d’Arianne ? (ndlr : co-animatrice du Club Dorothée, une « révélation » made in William Leymergie il y a quelques jours…) ;)
Absolument… pas. J’ai beau le dire et le redire, on me demande toujours. Mais, enfant, si j’avais été au courant de l’homonymie, j’aurais été le plus grand mytho de la cour de récré.
– D’ailleurs, tu étais plutôt Club Dorothée ou Récré A2 ?
Etant de 1976, plutôt Récré A2, et Club Dorothée jusqu’en 1990-1991. Mais pour le Club Do, c’était uniquement une sélection d’anime le mercredi après-midi. Notamment les Chevaliers du Zodiaque
– Le livre se termine par l’année 88, avec la création du Club Dorothée qui sonnera le glas de Récré A2, tu prévois de le traiter dans un futur bouquin j’imagine ?
Oui. Pas forcément en tant qu’auteur, pour autant. Plutôt en tant que « directeur d’ouvrage ». Tu noteras les guillemets, c’est le nom de ce type de poste dans l’édition. « Directeur » c’est un titre bien pompeux quand il s’agit juste d’accompagner un auteur. Reste à voir si un tel projet peut être réalisé.

– Ton 1er souvenir de télévision ?
Ben, sans mentir, du contenu Récré A2. Goldorak, Candy, Mes mains ont la parole, Zeltron… vers 1979-1980, donc.
– La préparation de ton livre t’a fait redécouvrir des trucs que tu avais oubliés ? Pour ma part j’ai redécouvert Téléactica, j’aimais beaucoup !
Oui. Mais attention, c’est « pointu » dans la mesure où cela fait des années que je « baigne » là-dedans. Alors « Les Contes d’Hoffnung« , avec cette scène d’une baleine découpée en morceaux avec un orchestre jouant toujours à l’intérieur. Le feuilleton « L’or des autres« , également.
– Ton top 3 (dessin animés ou autres programmes) de l’époque traitée dans ton livre ?
Arff, dur dur. Goldorak, Les Mystérieuses Cités d’or, Cobra ?
– Pas mal ! Ton regard sur les programmes jeunesse d’aujourd’hui ? C’était mieux avant… ou pas ?
Disons que les programmes jeunesse pouvaient exister en dehors d’une diffusion tôt le matin ou le week-end. J’ai le sentiment que les programmes jeunesse ont eu à s’adapter à de nombreuses contraintes, la première étant qu’au-delà de 9 ans, les téléspectateurs sont rares. Les enfants d’aujourd’hui « grandissent » plus vite.

sebastien carletti nos annees recre a2 extrait Les maitres de l'univers

– Et plus globalement, sur la télé d’aujourd’hui ?
Passée d’une obligation de moyen à une obligation de résultat, même sur le service public… c’est ce qui a eu raison de la télé que nous avons connue, il me semble, programmes jeunesse inclus. Je consomme peu de télé, à dire vrai, en dehors des séries. En soirée, je zappe entre TPMP (je désespère d’y voir une mention de « Nos années Récré A2 » lol) et Le Grand Journal. Le samedi, CLIQUE sur C+.
– Imagine. Tu es directeur des programmes jeunesse de France 2. Ton programme ?
Ben, comme je sais que je suis sur un siège éjectable, je réintroduis un rendez-vous quotidien en access prime time type « Récré A2« . Je tente de reproduire l’ambiance du décor feutré du grenier des débuts, avec Dorothée comme paisible marraine d’un nouveau duo d’animateurs… pourquoi pas Fred et Jamy (C’est pas sorcier), tiens ? Et le vendredi, journée où les parents rentrent en théorie plus tôt, c’est une quotidienne familiale, avec du contenu « classique » (Les Mystérieuses Cités d’Or, Tom Sawyer, Candy, etc.), histoire de réunir petits et grands pour un moment partagé de télé…
Comment çà je suis viré ? Mais j’ai pas fini mon pitch, coco…
– … La dure loi du paf ! Allez… au revoir ;) Merci Sébastien, à bientôt pour ton prochain bouquin !
Page Facebook de Nos années Récré A2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *