Chevaliers du Zodiaque vintage

Enfant, je suis passé à côté des Chevaliers du Zodiaque, alias Saint Seiya. Ce dessin-animé nippon, que l’on a découvert en France à partir de 1986, je n’en ai pas vu grand chose. Le concept de base était pourtant alléchant, avec ces combats entre héros surpuissants revêtus d’armures, le tout  enrobé d’une sauce « mythologie grecque ». Mais ça manquait sérieusement de testostérone pour le pré-ado que j’étais alors. Logiquement, je n’ai jamais non plus succombé aux charmes des figurines Bandai. La découverte en brocante d’un sac rempli de ces petites figurines a t’elle changé la donne ?
Continuer la lecture de Chevaliers du Zodiaque vintage

X-OR Bandai GD-89

Bouclons la boucle « tokusatsu » (séries à effets spéciaux japonaises) – après San Ku Kai et Spectreman – avec X-OR le shérif, shérif de l’espaaaace. Pas de Popy cette fois, il s’agit d’une figurine récente de Bandai. Je n’en attendais pas grand chose, et j’ai été très agréablement surpris !
Continuer la lecture de X-OR Bandai GD-89

Spectreman, custom 1/6

Ma discussion récente avec Jean-Marc Imbert – qui en plus de présenter une émission dédiée aux jouets sur Nolife incarne un méchant dans le sentai français France Five – m’a fait remonter dans le ciboulot quelques souvenirs d’enfance, et notamment Spectreman. Un robot géant affrontant de gros monstres bien dégueulasses, issus de la pollution humaine, le tout en live avec des acteurs en chair et en os. De la bonne grosse balle pour un petit garçon de 10 ans !
Continuer la lecture de Spectreman, custom 1/6

San ku kai

« San Ku Kai, San Ku Kai, c’est la bataiiiille, dans les étoiiiiles… » Voila un truc que j’ai braillé dans la cour de récré, en me prenant pour un samurai de l’espace. Parfois même avec un slip de bain sur le pantalon et des lunettes de ski sur les yeux. Je regardais ça dans Récré A2 avec mes potes, quasiment à la même période que Goldorak (1ère diffusion en 79). Les aventures galactiques d’Ayato, Ryu et Siman contre les méchants Stressos (!), c’était juste énorme pour nous.
Continuer la lecture de San ku kai