Sparky Frankenweenie

Et si le meilleur moyen de célébrer les morts était… de les réveiller ? Une (fausse ?) bonne idée du petit Victor qui va chercher à réanimer son défunt compagnon à quatre pattes, Sparky. Et y arriver. Frankenweenie. 2012. Film en stop motion qui signe un retour en grâce de Tim Burton après une série d’œuvres relativement décevantes (pour un type aussi génial)… Review d’un Sparky en peluche plus vivant que nature (ou presque).
Continuer la lecture de Sparky Frankenweenie

Godzilla Neca & co

Les 1ères bandes-annonces et la communication visuelle très classe (chouette concours d’affiches) du Godzilla version 2014 faisaient envie. Hélas, même si le film offre de superbes scènes (qu’on voit toutes dans la bande-annonce, ou presque), on s’ennuie ferme. Reste un design plutôt convainquant du monstre. Petite review de la créature 7″ par Neca.
Continuer la lecture de Godzilla Neca & co

Alien Xenomorph 1979 Neca

Pour les 35 ans du premier Alien (1979), Neca a eu la bonne idée de s’intéresser aux habitants de l’USCSS Nostromo. J’attends avec impatience Dallas et Kane en combinaison spatiale et, évidemment, Ripley. Pour patienter, intéressons-nous au 8e passager du chef d’oeuvre de Ridley Scott, le Xenormoph himself !
Continuer la lecture de Alien Xenomorph 1979 Neca

Avengers Hulk Marvel Select

Hulk, c’est un de mes monstres favoris. Ce gros bonhomme qui laisse éclater toute sa verte rage, c’est un peu la bête qui sommeille en chacun de nous. Le personnage crée par Stan Lee et Jack Kirby (en 1962) est d’ailleurs inspiré de Jekyll / Hyde et la créature de Frankenstein, autres fameuses horreurs qui questionnent notre humanité. Review d’une de ses plus jolies représentations, le Hulk tiré de la franchise Avengers format 6 pouces par Diamond Select Toys.

Continuer la lecture de Avengers Hulk Marvel Select

Skeleton Warrior 1/6 custom

Jason et les Argonautes (1963), voila encore un grand film épique vu et revu pendant mon enfance. Une des scènes les plus mythiques, c’est évidemment l’attaque des 7 guerriers squelettes. Terrifiants de réalisme. Chef d’oeuvre d’animation par le grand maître Ray Harryhausen. Après le cylope et Medusa, il fallait évidemment que je me fabrique un de ces effrayants sac d’os.
Continuer la lecture de Skeleton Warrior 1/6 custom

Medusa Ray Harryhausen vinyl kit

Le choc des Titans (1981) est un de mes films cultes d’enfance. Mythologique. Epique. Magique. Fantastique… et horrifique, grâce aux monstres de Ray Harryhausen, dont la terrible Medusa ! Le kit vinyl, reçu en même temps que le cyclope, m’a demandé beaucoup plus de travail ! Mais le résultat en valait la chandelle !
Continuer la lecture de Medusa Ray Harryhausen vinyl kit

Cyclope Ray Harryhausen vinyl kit

Un des monstres de Ray Harryhausen que je préfère, c’est le cyclope, qui apparaît dans « Le 7e voyage de Sinbad » (1958). Il est énorme, très laid et très très énervé ! J’avais depuis longtemps envie de l’avoir dans mes étagères. C’est chose faite. Et ça m’a demandé un peu de travail…
Continuer la lecture de Cyclope Ray Harryhausen vinyl kit

Ray Harryhausen

Difficile pour le fan de monstres et de cinéma fantastique que je suis de ne pas rendre ici un petit hommage à Ray Harryhausen, qui vient de nous quitter pour d’autres mondes. Le pape de la stop motion a suscité bien des vocations, et pas des moindres, de Steven Spielberg à James Cameron en passant par Pete Jackson.
Continuer la lecture de Ray Harryhausen

The Walking Dead : Michonne et ses pets

Mordu de The Walking Dead depuis la 1ère heure (du comics, puis de la série tv), je n’étais pas particulièrement fan des figurines réalisées jusqu’à présent par McFarlane. Les 1ères photos de la figurine de Michonne, par contre, m’ont tout de suite tapé dans l’œil. Review.
Continuer la lecture de The Walking Dead : Michonne et ses pets

Le palais de Jabba

Jabba, un personnage de poids dans Star Wars. Mélange de crapaud géant et du chat d’Alice au pays des merveilles, le Hutt a le charme peu ragoutant des very bad boys que l’on aime détester. Son palais, sur Tatooine, est à la mesure du propriétaire : grouillant de raclures. Les pires bandits de la galaxie s’y retrouvent pour trouver des contrats juteux et profiter de spectacles croustillants. Après le set « Hoth » de la dernière fois, voici mon étagère consacrée au non moins chaud bouillant Jabba et sa clique bigarrée.
Continuer la lecture de Le palais de Jabba